femmes à la recherche pour les semences

En reconnaissant le potentiel des femmes dans la je suis une femme mature à la recherche pour les gars de lima production et lutilisation de semences de bonne qualité, un atelier de sensibilisation et de formation sur lintégration du genre destiné aux femmes championnes a été organisé en 2014 pour des acteurs du secteur des semences et pour.
A cet effet, un plan daction genre visant à remplir les objectifs cités ci-contre est en cours de mise en œuvre par sept pays : i) promouvoir léquité de genre dans la recherche agricole axée sur les semences, ii) développer lentrepreneuriat des femmes dans.
Quest quune plante OGM?La Caravane Ouest-Africaine pour la terre, leau et les semences a eu loccasion de découvrir la méthode cofersa.Elle regroupe l'ensemble des méthodes permettant de modifier le génome d'un organisme vivant.Le psao-Mali, en partenariat avec lorganisation de recherche malienne(Comité National de la Recherche Agricole) et lAssociation nationale du commerce des semences (asema a récemment figuré dans quatre journaux nationaux pour la promotion de lintégration du genre dans la chaîne de valeurs des semences au Maliet.Ceci couvre 110.000 ha de terres cultivables.Nos actions: Des sessions de formation de 2 à 4 jours 4 à 5 sessions par site.La mutagenèse, cest la création de mutants.Les résultats de ces actions sont en train dêtre suivis à travers des rapports périodiques sur les indicateurs ventilés par genre.Une moyenne entre 100 à 150 femmes par session /4 sites.«Nos grands-parents nous ont transmis un patrimoine génétique que nous devons transmettre à nos enfants, au risque de les transformer en esclaves soumis à la volonté de firmes productrices de semences», prévient-elle.Elle a alors formé les femmes sur les exigences de lagro-écologie.
La stratégie de la cofersa est infaillible!Mise en place de matériel : pépinière et banques de semences.Contexte :Les femmes représentent plus de 50 de la main dœuvre agricole de lAfrique.Pour la cofersa, le combat de la souveraineté alimentaire ne peut se gagner sans la maîtrise des semences.Pour lheure, la cofersa ne vend pas ses semences.Dans la législation européenne, les plantes issues dune mutagenèse ne sont pas considérées comme des OGM.Adaptée aux problèmes du monde rural marocain, et tout particulièrement aux besoins des femmes rurales, lagro-écologie est économiquement viable, socialement responsable et écologiquement durable.Les femmes entrepreneurs de la Ferme Semencière ainomaau Niger; de fasokaba au Mali et de Techniseeds au Nigeria ont fourni 219 tonnes de semences de prébase et de semences certifiées de riz, de niébé et de maïs au Liberia et à la Sierra Leone.


[L_RANDNUM-10-999]