rencontres de pétrarque 2013 france culture

Sil y a dans notre style quelque chose qui vous blesse, ce doit être un motif de plus pour vous porter à vous rendre à nos vœux : vos leçons nous seront nécessaires.
Vacchiarelli, Rome, 2004,. .Séjour et je veux trouver un partenaire au chili imprécations contre Avignon modifier modifier le code Pétrarque et ses amis «Là, je commençai à être connu et mon amitié fut recherchée par de grands personnages.La vrai foi manqua aux Anciens, c'est vrai, mais lorsqu'on parle vertu, le vieux et le nouveau monde ne sont pas en lutte.» L'admiration de Pétrarque envers les auteurs classiques n'est pas simplement la marque de son humanisme mais révèle une prise de conscience nationale.En 1476, la ville de Florence offrit à Charles viii, roi de France, un manuscrit des Triomphes somptueusement illustré (B.Histoire de la renaissance des lettres en Europe au quinzième siècle, Volume 1, par Jean-Pierre Charpentier, page 162.» Et il ne retourna jamais à Florence.De Nolhac, Le rôle de Pétrarque dans la Renaissance, Paris, 1892.Il fut suivi par Philippe de Mézières qui, entre 1384 et 1389, traduisit Griseldis.Le troubadour provençal l'a inspiré au même titre que la Divine Comédie de Dante et l' Amoroso Visionne de Boccace, la Bible ou les auteurs latins ( Virgile, Ovide, Properce ).
Il avait suffi de la magie dune rencontre pour que le génie dun des plus grands poètes puisse le magnifier.Les affublant du nom de boucs, il leur réservait ses traits les plus acérés.Il y arriva à Montpellier au cours de l'automne 1316 et y apprécia son séjour estudiantin si l'on en croit cette confidence épistolaire : «Là-bas aussi, quelle tranquillité avions-nous, quelle paix, quelle abondance, quelle affluence d'étudiants, quels maîtres!» Pétrarque, Lettres familières aux amis En 1318.C'est à lui qu'en 1338, il avait confessé son amour pour Laure, cette dame de rang élevé, dont l'image le poursuivait dans ses pérégrinations et dans sa solitude de Vaucluse.Il voue à la figure parentale de Stefano une affection et une admiration considérable, ayant trouvé annonce sexe de côme en devenant orphelin des deux parents - le père de Pétrarque mourut en avril 1326 - un père modèle qui lui permettra de faire face aux aléas.Dans une lettre à son ami denfance, Guido Settimo N 8, archevêque de Gênes, qui étudia avec lui chez le maître toscan, il rappelle : « Je séjournais quatre ans à Carpentras, petite ville voisine dAvignon, du côté du levant, et dans cette ville jappris un peu.Ce jour-là, pour la première fois, le poète rencontra Laure.Dans sa première partie, In Vita di Madonna Laura, le poète apparaît tourmenté par sa passion amoureuse, l'humaniste épris de vie et de gloire se heurte au chrétien cherchant à renier toutes ses faiblesses.Lautre est plus près de la maison, moins sauvage et agréable à Bacchus».


[L_RANDNUM-10-999]