site rencontre gitan

Vanessa, Extrait de Mathieu Pernot, contacts femmes caceres capital "Les Gorgan " (Éditions Xavier Barral, 2017).
Dans le livre de l'exposition, Clément Chéroux, qui est responsable de la photographie au sfmoma (San Francisco Museum of Modern Art) après avoir dirigé le département de photographie du Centre Pompidou, dit mieux que personne la "puissance d'incarnation" des membres de la famille.
Mickaël, le beau gosse de la famille, ressemble comme deux gouttes d'eau à son père.Six quand le photographe les rencontre, plus Ana née en 1996 et Doston, né plus tard, en 2007.Photographie : Mathieu Pernot, une espèce d'album de famille, mathieu Pernot avait déjà exposé son travail sur ses amis gitans à Arles en 1997 et publié un livre, "Tsiganes" (Actes Sud).Si vous avez eu maille à partir avec ce site ou un autre du genre, merci de nous faire part de votre expérience.Ana, la filleule dont Mathieu Pernot dit la force physique et la personnalité, dort bébé, abandonnée sur le lit, en confiance sous l'œil de sa mère.Vous recherchez des ancêtres nomades, tsiganes, bohémiens, marchands-ambulants, forains, gens du cirque ou simples chemineaux?Il est pourtant évident quand on regarde ses images, qu'une proximité s'est installée entre lui et cette famille, un lien de complicité et de confiance, pour ne pas dire d'amitié profonde.Dans le hangar de la Maison des peintres, nouveau lieu des Rencontres d'Arles, on est saisi par la force et l'énergie, la présence physique que dégagent les différents personnages, la sensualité et la beauté que Mathieu Pernot a su capter.Les parents, nés respectivement en 1965 et en 1964, ont aujourd'hui 22 petits-enfants.Photographie : Mathieu Pernot, les Gorgan, Johny, Ninaï et leurs huit enfants.
Il est devenu la vedette de la famille.
C'est là précisément ce qu'a su fixer Mathieu Pernot : l'éclat d'une gemme à l'état brut, une forme ancestrale et lyrique de la vitalité souligne Clément Chéroux.
A leurs côtés, j'ai assisté pour la première fois à la naissance d'un enfant ; à leurs côtés, j'ai aussi veillé le corps de celui que j'avais vu grandir : Rocky, mort brutalement à l'âge de 29 ans écrit-il dans la préface du livre.Elle dansait alors toute nue et faisait plein de grimaces devant l'objectif.Rocky, apparait bébé dans les bras de Johny, un père encore tout gamin, sur une photo noir et blanc abimée et plus qu'écornée.«Puissance incarnante entre les Gorgan et le photographe, cest une histoire qui dure depuis plus de vingt ans, et qui va bien au-delà des images.Agencia de Ajaccio, de lunes a viernes.15.00 (y.00.00 los días de salida del buque).Adulte, elle crève la surface de la photo.


[L_RANDNUM-10-999]